Object – Fugues – PP Café – PassaPorta – 22 Avril 2007 – fin de journée – la France vote – éreintement physique – solitude affective – que reste t-il.

concert d'OBJECT @ PP café SMALL(pour une « fois », les photos illustrent le moment, pas le texte)

 

Object – Fugues – PP Café – PassaPorta – 22 Avril 2007 – fin de journée – la France vote – éreintement physique – solitude affective – que reste t-il.

 

Déraciner.

Désailer.

Désaimer.

Désencrasser.

 

Parti pris unique d’une pensée multipliée contre la démence. Une déviance aléatoire surplombe l’intellect. (demain, il fera beau ?)

Il se peut très bien, demain, que personne n’arrive jamais à vivre sans mourir.

L’incapable vérité ne prend pas appui sur l’ombre, elle déchire la fumée, décline l’obscurité.

 

passaporta object en BelgiqueVibration mirobolante.

Parabole institutionnelle.

Politique de ruelle.

Juste milieu branlant.

 

Les pardons chimériques pleuvent.

Les saluts dérisoires… saluent.

Il faut donner une fois, pour comprendre longtemps.

Je voudrais qu’il ne soit pas là.

Je voudrais qu’il ne soit là que pour moi.

 

Âmes mégots.

Sympathy for the devil.

Caricature caca boudin blanc.

Sensibilité simili sibylline.

Simulation
sotérique patraque.

 

Passionata ratatouille.

Miroir aux appeaux.

Baffes ogresses.

Bouches cloisonnées.

Verrues dentaires.

 

La bague molle entoure le doigt creux. Certains aiment les unions tristes.

Rien ne fait bien, même pas ce TOUT obscur qui éteint (d’habitude) les incendies. L’alliance leurre fabrique des armées d’invertébrés en surdose d’échecs. Je ne suis pas à la bonne place, là.

 

les soeurs & le frère @ OBJECT 22 avril 07Vigilance zéro.

Prunelles silex.

Fabrique d’usines à crétins en chaîne.

Variations sur la même haine.

Piques d’ébats sans énergies.

 

Hallucinations dérisoires sur mer de sang vert. Parasite suicidaire sur fond de Jolies Valses de Vienne. (Heil Nicolas). Piratage infantile de la tension artérielle. Veines artificielles.

 

Un OBJE©T fécond dans une vie sans œuf. Parmi les hommes, dix meurent seuls, cent vivent seuls, les autres n’en savent juste rien. Et ils se tiennent la main pour se sentir détachés.

 

Uncut jade Anouk Moz @ OBJECT PP 22 avril 07Mille-pattes aux artères disparates.

Vortex animal sans arborescence.

Génératio sans généalogie.

Principes assassins.

Petit carré deviendra grand carré, comme un hexagone exsangue.

Petit pays sans Lumières.

Petite anomalie ‘vivipendue’.

 

Ce soir, des gens dansent, chantent, jouent, vibrent.

Pendant ce temps, un Œil noir s’ouvre. Il a déjà vu son chaos : l’ordre impeccable de l’horizontalité à tout prix. petit moment absent (visuel par Novocaïne)

 

 

© Milady Renoir

(teXte & Photos)

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.