encore un matin, un matin d’p’tits riens…

Cassius - 12-17 july 08 la nuit les enfants ne sont pas gris

la nuit (ou des nuits), les enfaons ne sont pas gris… (ça ne suffira jamais de nous regarder l’aimer).

En corps, en corps.

2 commentaires

  1. … à Thessaloniki d’où je reviens : des chiens qui flemmardaient tout pareil que Cassius, le matin sur la place Aristoleous, avec les coucougnettes au soleil et les pattes écartées comme ça exactement.
    Merci, ma fillotte, pour la dernière photo où on le voit serrer les poings et froncer les sourcils pour affronter le monde.
    Détente et contestation bien dosées : il est bien, ce petit !
    Je vous baisers mitraillette, tous les trois !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.