M comme Amour

Sabhan Adam corde

L’homme sous le balcon a des résidus de corniche dans la gorge. Quand il est tombé, son corps a râpé le béton. La bâche a intercepté son crâne. Il gît, là, énoncé comme un cadavre. Mais un murmure s’éjecte, il a encore à dire. Il regarde la femme qui sort sa tête des étages. Elle ne sourit pas vraiment. L’enfant hurle de sa chambre, c’est l’heure du sein blanc. L’homme, à des kilomètres de la fenêtre, tend la main vers sa vie, mais elle ne lui rend pas. La femme sort son sein, inonde l’homme en bas d’un lait venin. L’enfant hurle de sa chambre, il sent que le lait n’est plus pour lui. L’homme, sa bouche, son corps, avalent le jus de femme. Elle vide tout, jusqu’à la goutte de sang qui dit qu’il suffit. L’enfant arrête de hurler, sa peine ne vaut pas la p.
L’homme se défait de lui, la bouche pleine d’écume laiteuse. Là où il va, c’est d’eau qu’il va finalement manquer. La femme referme la fenêtre. L’enfant plonge dans son drap bleu. L’homme réalise d’un coup qu’on enterrera sa tête loin de son corps. Et le monde tourne d’un demi-centimètre sur lui-même.