Trudy, tu m’obsèdes

3tk4-posterLP
J’hallucine qu’au milieu de
cette chanson que j’ai longtemps écoutée, dans une autre fois, dans une autre ville, avec d’autres cheveux, d’autres mains, un corps plus jeune et un esprit plus creux, j’hallucine que tu trouves ta place là, dans cette mélopée gravée dans mes tympans comme une note aigue d’une berceuse jaune, lancinante… j’hallucine.
Trudy, je ne te dédie rien que mon dédain (je le dis comme un besoin) mais je sens ton image, brune, lisse et fine, se glisser derrière mon radiateur.