TUMULTES @ La Bellone / 13Déc18 – Xénopolis

Camille Louis a permis à un texte écrit lors de l’émission proposée par Culture & démocratie à propos de Langues & Exils il y a quelques mois et à un témoignage du camarade Jiyed Cheikhe, artiste mauritanien arrêté à Globe Aroma, une asbl d’artistes supra-frontières il y a quelques mois, d’exister au sein de la revue Tumultes.

La revue est sortie il y a quelques jours et une première rencontre-présentation aura lieu à la Bellone le jeudi 13 décembre de 18h à 20h.

Un autre contributeur et moi seront là, ainsi que Camille Louis, co-éditrice avec Etienne Stassin de ce numéro de la revue et (j’espère) trois camarades de la lutte des sans papiers de Belgique pour évoquer, discuter, proposer, penser en cercle et ensemble à des Cités stratifiées, présentes à elles-mêmes en élasticité et dimensions de possibles.

 »


© D.R.
TUMULTES
Camille Louis, …
Le 13 décembre – 18:00 à 20:00

Le 21 novembre est sorti en librairie ce numéro de la revue Tumultes qui prend la forme du sujet qu’il s’est donné : pour penser les déplacements de ces acteurs nouveaux que l’on nomme ‘migrants’, il se présente comme un recueil de langues distinctes, étrangères les unes aux autres et porteuses de divers mouvements. Philosophes, anthropologues, poètes, sociologues, politistes et théoriciens de la littérature nous font passer, dans leurs écrits, de l’étude de phénomènes locaux (espace frontière en Grèce, deux communes françaises hospitalières, initiatives de solidarité à Bruxelles…) à une réflexion à l’échelle du monde, à la fois dans ce qui en constitue la crise et ce qui peut poser les bases de sa réinvention ; ils nous font passer de l’examen de possibles xenopolis (les villes de et pour l’étranger) à l’imagination d’un monde pluriel qui se compose à partir des actes d’hospitalités et de la reconnaissance des exilés comme acteurs d’un commun nouveau. Ces acteurs, plus que porteurs d’une crise qui accable nos Etats-Nations, sont surtout perçus ici comme vecteurs positifs d’une critique nécessaire à porter à l’incapacité de l’échelle statonationale non pour ‘gérer la crise migratoire’ mais pour composer, avec ces sujets en mouvement, une politique véritablement adaptée aux enjeux et données nouvelles de notre temps. Hospitalité et xénopolitique sont les concepts clés qui permettent d’apprécier l’immense créativité politique alternative qui se fait jour ici et qui se mettra en discussion, le 13 décembre, dans un lieu qui ne cesse d’interroger, repenser et accompagner les créativités (artistiques, politiques, sociales…): La Bellone. Cet échange réunira certain.e.s des auteur.e.s de l’ouvrage, des lecteurs et lectrices singuliers (pouvant venir du champ du droit comme de celui de l’art ou de l’associatif) et un public varié venu d’ici et de ‘là-bas’ sans distinction.

Entrée libre – réservation souhaitée

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s