Lettre à un con nu

Affiche ciné 1967_La_Mariee_etait_en_Noir
Interlude chanson
 
Clouter une maladresse à la bonne adresse
Faire dans la délicatesse le doigt dans les fesses
Dessiner des perpendiculaires aux parallèles
Désirer un enfant parce qu’on se veut fidèle 
T’as été le roi
T’es tout déchu
T’as été le roi
Tu es sur ton cul 

Sauter en l’air quand on a les pieds sur terre
Déclarer que les guerriers n’aiment pas la guerre
Ecrire sur les murs quand on a que des ruines
Se presser chaque nuit des jus d’humeur sanguine 
T’as été le sultan
T’es qu’un perdant
T’as été le sultan
T’as plus de cran 
Combler les vides avec des manques
Fausser les routes pour se mettre en planque
Dire je t’aime pour voir comment ça fait
Faire encore exprès de se tromper de passé  

T’as été le tsar
T’es qu’un connard
T’as été le tsar
T’es qu’un avatar 
Jouer à St Thomas parce qu’on n’a pas la foi
Feinter les martyrs en interprétant la proie
Fuir dans les champs quand on est rat des villes
Résilier la lueur qui brille dans la pupille 
T’as été empereur
T’as vomi ton cœur
T’as été empereur
Tu n’as plus que ta peur 
 Regarder ses mains dans un miroir éteint
Défendre prendre la distance n’est pas du dédain
Partir ici et là pour revenir en pire
Transformer la magie en bougie de cire 
T’as été souverainJuste le temps d’un refrain
T’as été souverainJuste le temps de c’refrain