d’où je parle

lapieuvre J’en suis aujourd’hui à me dire que je dois être ailleurs, dans les combles de l’écriture, dissimulée, en préparation, en chantier, en désinvolture, aussi. Du coup, ce blog est un monticule de ce que les autres sont/font/ont et tant mieux, un peu.

je dois être ailleurs, pieuvre amarrée à sa tête molle.

Mais ma psyché est dans un film de Boris Lehman (projeté au festival de Berlin le 15/02), mon coeur est dans les pierres des bergers, mon corps est en tentatives et le reste compte pour ceux qui savent.

continuons encore un peu, voulez-vous? (danser).