regarde dans le vide

annie lebrun

 

 

c’est un petit doigt (petit mais costaud) qui me le dit.

« je n’ai rien à dire, et encore moins, quelque chose à dire »
&
« réduire les réserves d’irréalité, les poches d’obscurité, les archipels de ténèbres« .