Fleurs de Funérailles – poèmes pour les défunt.e.s

Le poème qui m’est venu pour ce projet est déjà dans la liste. Suivez la page Fleurs de Funérailles pour lire bientôt les prochains poèmes arrivant au fur et à mesure.

« LES POÈTES.SES BELGES S’UNISSENT POUR ÉCRIRE DES POÈMES FUNÉRAIRES EN CETTE PÉRIODE DE CRISE:  Fleurs de funérailles – Gedichtenkrans

La crise actuelle que nous vivons, dans le monde entier, soumis aux assauts du Covid-19 et touchés durement par le décès de nos concitoyens, a ému Carl Norac, le Poète National de Belgique en fonction. Alors que le personnel soignant agit jusqu’à l’épuisement pour le bien des malades, que de nombreuses personnes travaillent encore au quotidien pour assurer le fonctionnement de notre société, Carl Norac s’est interrogé pour savoir comment les poètes.ses pouvaient adoucir ces instants difficiles. Les médias relayant des images de convois funéraires et d’enterrements sans cortèges, en Italie notamment, Carl Norac a pensé qu’il était déchirant que ces êtres humains dussent être inhumés ainsi. Il a alors découvert De eenzame uitvaart, une initiative du poète hollandais Bart F.M. Droog, alors élu Poète de la Ville de Groningen, en 2001 ; l’idée étant que des poètes adressent aux défunts sans famille, ni amis, quelques mots pour les accompagner lors de leur enterrement. Le poète F. Starik, à Amsterdam, et le poète anversois Maarten Inghels, à Anvers, ont ensuite adopté cette action, avec la permission de Bart F. M. Droog. Le projet, actuellement coordonné en Flandre par VONK & Zonen, va être élargi en Wallonie, soutenu par la Maison de la Poésie de Namur, et à Bruxelles, par les Midis de la Poésie, sous le nom de « Fleurs de funérailles/Gedichtenkrans ». L’objectif est d’offrir à chaque défunt (décédé du Covid-19 ou non), dont la famille en fait le souhait, un texte d’adieu poétique. Les institutions partenaires mettront en contact les familles et les poètes. Notre site du Poète National proposera également, en libre accès, des poèmes écrits spécialement pour cette action. Que chacun se sente libre de les utiliser (si vous avez l’occasion de nous écrire si vous choisissez un de ces poèmes, nous serons heureux de transmettre vos retours aux auteurs qui en seront touchés). Notre projet dispose également de l’aide fantastique d’un collectif de traducteurs littéraires professionnels, grâce à Passa Porta, pour proposer des poèmes traduits dans d’autres langues que le français et le néerlandais car nous souhaitons que chacun en Belgique puisse recevoir un dernier adieu poétique dans sa langue.

Plus de 70 poètes belges ont souhaité soutenir ce projet dont Laurence Vielle, Yves Namur, Françoise Lison-Leroy, Colette Nys-Mazure, Lisette Lombé, Caroline Lamarche, Vincent Tholomé, William Cliff, Jean-Pierre Verheggen, Karel Logist, Luuk Gruwez, Charlotte Van den Broeck, Paul Bogaert, Maud Vanhauwaert, Geert van Istendael, Mustafa Kör et Peter Holvoet-Hanssen (la liste complète des poètes est accessible ci-dessous).

Pour les familles souhaitant demander un poème personnalisé pour leur défunt, vous pouvez contacter les structures ci-dessous, en nous donnant quelques informations (numéro de téléphone de la personne de contact de la famille, nom du défunt, date de l’enterrement, langue souhaitée pour le poème…).

En Wallonie : Maison de la Poésie de Namur : info@maisondelapoesie.be
En Flandre : VONK & Zonen : info@vonkenzonen.be
À Bruxelles : Midis de la Poésie : info@midisdelapoesie.be

Nous sommes en pensée avec chacun de vous.
Poétiquement, l’équipe du Poète National. »

Découvrez ici les poèmes funéraires

Poètes.ses participant au projet

Taha Adnan : « Corona versus » / Bart Aertgeerts  / Jean D’Amérique : « nuit lacrymale » / Hubert Antoine : « Réservez-moi un rêve » / Badi /  Jan Baetens : poème  / Amina Belorf / Antoine Boute : poème / Paul Bogaert / Eric Brogniet : « Rose noire » / Carino Bucciarelli : « Mars 2020 » / William Cliff / Thibaut Creppe : « L’autre côté du soir » / Frank de Crits / Véronique Daine / Serge Delaive : « Lacune »/ Laurent Demoulin : « La mort nous a volé… » / Alain Delmotte / Paul Demets : « Re-respire (pour R) » / Lieve Desmet / Lotte Dodion / Aurélien Dony : poème / Charles Ducal : « Sauf toi » / Jan Ducheyne / Perrine Estienne : « Toucher » / Rose-Marie François : poème en allemand / David Giannoni : « Il est un fleuve pour nous toutes… » / Leo Gillessen : poème / Max Greyson / Aliette Griz : poème / Luuk Gruwez : « L’art de l’arbre »/ Astrid Haerens / Corinne Hoex : « Le pays lointain » / Peter Holvoet-Hanssen : « Chant de grenouilles » / Maarten Inghels / Geert van Istendael / Maud Joiret : poème / Gioia Kayaga : « Turi Kumwe (On est ensemble) » / Hilde Keteleer / Mustafa Kör / Caroline Lamarche : « Poème pour ne pas partir seul » / Werner Lambersy : poème / Ruth Lasters / Pascal Leclercq : poème / Philippe Leuckx : « Prières, poèmes » / Béatrice Libert : « Ce matin-là » / Françoise Lison-Leroy : poème / Karel Logist : poème / Jean Loubry : poème / Lisette Lombé : « Parmi les tristes, je me tiens debout… » / Veronika Mabardi : poème / Manza : poème / Sylvie Marie / Dominique Massaut : « Habiter les autres » / Paul Mathieu : poème / Philippe Mathy / Philippe Meersman / Christian Merveille : « Pour Y. O. » et « On n’aurait jamais pu imaginer cela » / Serge Meurant : poème / Sarah Michaux / Carmien Michels / Yves Namur : (Un poème de circonstance) / Tom Nisse : « Prières » / Carl Norac : « Fleurs de funérailles » et « Paysage d’un homme » / Lucien Noullez : poème / Colette Nys-Mazure : poème / Elvis Peeters / Anne Penders : « Myosotis » / Camille Pier / Francesco Pittau : poème / Béatrice Renard : « Le plus difficile » / Milady Renoir : « En deux temps » / Roel Richelieu Van Londersele / Elke de Rijke : « Environnement » / Laurent Robert : « Consolation contre le temps » / Marie-Clotilde Roose : poème / Aya Sabi / Nerkiz Sahin / Timotéo Sergoi : « Les valises » / Jacques Sojcher / Bart Stouten / Peter Theunynck : poème et « Les esquimaux » / Vincent Tholomé : « Le grand partage » / Laurence Vielle : poème / Michaël Vandebril / Charlotte Van den Broeck / Lies Van Gasse / Maud Vanhauwaert / Jean-Pierre Verheggen : Mort où est ta victoire? / Anne Versailles : poème / Stijn Vranken / Pierre Warrant : poème

 

 

(illustration de Colleen Tighe)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.