tout va bien merci c’est la vie tout ça rien ne nous change sauf la mort bordelle de queue si si ça va je te dis mais non je fais pas mieux moins bien pas tant sinon allez mange tes adverbes relie les points donne du leste joli mois de mai déconfiné chie ce qu’il te plait mais ça va tu sais bien que c’est pas comme si j’étais autre chose allons enfants de la matrice réduisons l’impact d’oxygène sur nos cerveaux murs blancs peuples muets je vais repeindre mes chiottes en vert sapin anathème de circonstance le monde te dit merci mais oui ça va c’est la poésie qui fait jouir les pangolins à toi petite chatte pelotonnée dans le miel et le glaire du temps crache ta Valda mais ça va je te dis ah oui les monoparentales ah oui les nullipares ah oui les hormones dis donc t’as pris du zinc et de la vitamine G dans ta gueule la distanciation sociale mais ça va je te dis mais oui je mange du fenouil cru la nature reprend ses droits et l’état nique les restes non c’est hier que non c’est avant hier que mais enfin ne pleure pas Jeannette chiale tu pisseras moins non juste un p’tit rhume ah oh au bal masqué ohé ohé du radeau les griffes de la nuit démons de midi mais non ça va je te dis mais Emmy Love Boat c’est juste une mise au point sur les plus belles images de ma vie tunnel spatio-temporel t’as vu le documentaire sur les lois de l’attraction ou t’as maté community mais oui ça va je me la joue léïla jumanji élégie pour l’eugénisme dis mais allez dis moi oui andy tu pousses le bouchon un peu trop loin mais si ça va dis tu me crois pas mais si mets ta carapace dans son sac à dos et vogue haut et bas et dis toi que je suis comme moi jamais contente toujours dans les vapes rabat-joie dans le limon mets tes nichons au balcon applaudis de tes bras chauve-souris mais Eros fuit Lacanne-toi le rêve bien profond range ta grande tante à l’EHPAD mange ta main mais si ça va je te dis que ça va c’est juste un mauvais moment à passer vivement la réouverture de la rue mais tais toi vagabonde mets ta lutte dans ta hutte oui oui rime riche poésie de pauvre mes paroles sont cuites mais si ça va je te dis que ça va mais enfin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.