Compte-rendu non-exhaustif et plutôt sensible de la 73ème soirée filles avec un cerveau (chacune) du 2 décembre chez Barbara à Mons

voici le compte rendu de la 73ème soirée filles avec un cerveau (chacune) qui a eu lieu chez Barbara ce vendredi 2 décembre.

Hélène: To cup or not to cup, pas celle du Qatar mais celle des Menstrues – qui n’en veut? quelles alternatives? (culottes menstruelles / protections durables / coût menstruel / Soline de Laveleye et Le Bureau des personnes dé*réglées, projet socioartistique multimédia, ici / FIL – Flux Instinctif Libre / Épisodes de LsD – Ménopause pour tout le monde / Elise Thiébaut avec 2 ouvrages: Les règles… quelle aventure! (à destination ados) + Ceci est mon sang (enquête) / Psychanalyse, littérature et mythes autour des règles, de leur appa-/ dispa-rition / … ET aussi, les rêves de Hamac reliés au ciel et aux cordes plutôt qu’au sol, comme chez les Yanomami.

« entre
entre ses dents
ça g(grince
            elle est à nous
cette bouchée de viande
qu’il a arrachée à
nos os      à nos poèmes »
                                         
(Hettie Jones – « Un petit couplet léger pour Hélène » p. 151)

Léïla: Lu pour nous un extrait de La licorne noire d’Audre Lorde et pas lu mais apporté Étreins-toi de Kae Tempest / Audre Lorde ouvrait ses séances de lectures publiques en lançant à son
auditoire : « Je vous parle en tant que poète, noire, féministe, lesbienne, mère, guerrière, professeure et survivante du cancer ». De fait, l’écriture de La Licorne noire puise sa force dans les luttes qui ont animé la poétesse durant toute son existence. Dans les luttes, disons-nous, parce qu’elle était femme, noire et lesbienne. Ce livre, ne l’a-t-elle pas écrit « Pour nous toutes / qui n’étions pas censées survivre » (p. 73) ? Un livre de survivante, donc, pour des survivantes.

« et nos déchets sont devenus
plus importants que notre silence
après la chute
trop de cartouches vides
de sang à enterrer ou à brûler
il ne restera plus un seul corps
à écouter
et notre ouvrage
est devenu plus important
que notre silence. »

(Audre Lorde – « Chant pour multiples turbulences » p. 113)Screen Shot 2022-12-04 at 11.56.54.png

Maco: MADAME de Juliette« Je veux chanter ces filles / Oubliées des fantasmes / Et des talons aiguilles / Mais jamais des sarcasmes! » / lactation sans grossesse / Justice sociale et temps de transport non comptabilisé dans le temps de travail / Vivement la fin du statut cohabitant / …

Netsa: Trouver « sa » place, soirée filles et autres clans choisis ou subis, bords de l’intimité, affinités et identités font-elles « bon » ménage?

PalomaSPM ou le Super Pouvoir de Meuffe? / Harmonisation plutôt que Bouleversement / Contrôle sur « soi » de qui par qui? Colère saine qui ouvre un champ du réel / congés menstruels / Corps ménopause et serein? Sortir des injonctions de la jeune femme de 25 ans de 50 kilos / Ne plus être un corps qui regarde et qui est regardé mais un corps qui touche et qui est touché / …

Barbara: Tumulte => Crise => Tadaaammm… / tournant de vie / créer son job / Sortir d’une tornade et agiter pour soi le drapeau blanc.

“Le plus gros problème, ce n’est pas ce qui s’oublie, mais ce qui s’use : le besoin, l’envie, le désir corporel, la curiosité, l’enthousiasme, la joie, la générosité, tout cela devient usé. »
Amos Oz, écrivain


Gaëlle: Partage enthousiaste d’une journée de construction (atelier BOIS) avec ABC Studios (Schaerbeek) qui rend concret le projet du TukTuk BookTour.

Assia aurait pu parler de sa Switch Nintendo mais elle n’en a pas eu l’occasion, il faisait tard déjà. 

« À présent monte en moi le rythme familier ;
les mots qui étaient dormants tantôt se soulèvent,
tantôt agitent leurs crêtes,
et tombent et remontent, et tombent et remontent encore. » – 

Les Vagues de Virginia Woolf

Aliette: Sur un air d’Etat des lieux de Deborah Levy, la question de la maison de ses rêves est posée aux meuffes présentes. Chacune y va de son territoire, espace sensible, chambre à soi ou nos cabanes, îlot sacré ou habitat pas si groupé, maison du réel ou maison idéelle, espace confiné ou territoire infini… pas si facile.

Milady: History of Misogyny: On Rape: Laia Abril highlights on institutional failure (suite de On Abortion and the repercussion on not having access) + Le violentomètre, outil créé dans les communautés féministes mexicaines (zapatistes et autres) dans les années 1990 – 2000, utilisé dans des récits pour jeunes filles, par exemple: Karla Barajas a publié les œuvres Valentina y su amigo pegacuandopuedes (dont elle est l’autrice et l’illustratrice) et La noche de los muertitos malvivientes chez Editorial Imaginoteca en 2016. Sa première oeuvre:  Valentina et son ami frappequandilpeut est un livre dont l’objectif est d’apprendre aux filles à identifier les violences machistes à ses différents niveaux : La couleur m’a parue essentielle pour indiquer à quel moment elles sont présentes dans les différentes parties du livre, et pour accompagner le texte avec un « violentomètre ». Ainsi, quand les filles lisent, elles peuvent repérer les degrés de violence. J’imprime environ 50 exemplaires, je les couds et les vends à prix abordable, précisément parce que le but de Valentina est d’être accessible à tous les enfants pour qu’ils identifient les niveaux de violence.) comme outil dans les espaces collectifs (couple, famille, workplace, collectif identitaire, …)

Cadeaux: CE QUI SE PASSE QUAND LES BLANC·HE·S CHANGENT
+ « Perdre ma vie est un risque plus grand que celui de mourir« , de N’Drea 
Fukushima et ses invisibles: Cahiers d’enquêtes politiques de Sabu Kosho, Hapax, Yoko Hayasuke, Shiro Yabu, Mari Matsumoto, Motonao Gensai Mori et le collectif éditorial des éditions des mondes à faire.

ET puis…
—-
La prochaine aura lieu chez Lucienne, qui habite Auderghem un dimanche entre 11h et 15h en mode brunch, vers février mais date pas encore fixée. On vous revient.

Merci pour … nos pièces (re)montées.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.